Issa Coulibaly connait Belleville pour de vrai.

IMG_3146

Belleville. Pour nous l’un des quartiers les plus emblématiques de Paris. On aime son côté village, ses visages souriants, ses ruelles atypiques. Et puis on affectionne ses imperfections. Ses terrasses bruyantes, ses boulevards assourdissants. La magie opère indéniablement. Et c’est dans une de ces rues qu’on a donné rendez-vous à Issa Coulibaly, 36 ans et président de l’association « Pazapas Belleville » depuis 2001. Une association dont l’intention est de mettre en place des projets pour les jeunes du quartier dans multiples domaines, du sport à la culture en passant par la solidarité internationale. Originaire de ce quartier depuis sa plus tendre enfance, qui aurait pu mieux nous en parler que lui? Il y a grandi et bien qu’il ait vu Belleville changer, Issa atteste: il est bellevillois avant d’être parisien. Son parcours confirme ses propos puisqu’il s’est engagé dans différentes associations qui ont su mettre ce bout de Paris au centre de leurs préoccupations. « J’ai grandi à Belleville, je m’y investis depuis une quinzaine d’années. Entre 2005 et 2013 j’ai travaillé pour la Maison pour un Développement Solidaire, un lieu associatif dans le quartier aux approches atypiques inspirées du développement communautaire québécois. C’était un lieu de brassage et d’aide aux habitants du quartier, très apprécié mais qui a fermé depuis. » nous explique-t-il.

IMG_3150

Ce qui nous a amenés à le rencontrer c’est cet événement qui aura lieu les 20/21 et 22 mai: Belleville en vrai. Projet phare de l’association Pazapas Belleville, c’est un tournoi sportif mêlant entre autres football, natation, course à pied mais aussi culture générale. Une aventure qui a lieu en plein cœur de Belleville depuis maintenant sept ans. Des compétitions sportives s’étendent sur trois jours dans plusieurs endroits du quartier avec près de cinq cents participants encadrés par une centaine de bénévoles. D’ailleurs tout le monde peut s’inscrire en tant que sportif ou bénévole. Issa qui est l’un des principaux organisateurs nous explique:  « Belleville en Vrai est un projet de festival participatif, sportif et culturel. Un projet conçu par les jeunes pour les jeunes du quartier. Il s’agit d’organiser et de réaliser nous-mêmes un événement positif qui valorise la jeunesse du quartier autour de rencontres sportives et d’animations culturelles, de donner à voir l’énergie et l’engagement émanant des habitants de ce quartier populaire. »  Cette année, l’événement se fait une beauté. Il poursuit :  » On collabore avec l’association Belleville Citoyenne et le développement de nouvelles fonctions en parallèle des compétitions, par l’occupation tout le weekend d’une place au cœur du quartier (la place Alphonse Allais) et la mise en place de multiples activités: chantier participatif, débats, expositions, studio photo, émissions de radio « live », espace d’expression libre, open-mic, ateliers d’initiation au graff et au développement web… Et un grand temps fort festif vient le clôturer autour de la remise des prix et de concerts. » Ol’Kainry ou encore Nakk Mendosa seront présents le 22 mai. 

13041488_1161089647287795_11974005263941021_o

L’identité bellevilloise: voilà le point de départ de cette idée mais aussi et surtout la clé de voûte. Tout est parti de cette envie de la faire vivre, la faire ressentir. « Cette identité est très chère aux jeunes des quartiers environnants le métro Belleville (Orillon, Rue Piat, Rébéval et Ramponneau) et nous nous devions de l’incarner dans un moment fort de rencontre, d’échange et de valorisation d’une jeunesse souvent décriée, autour des choses que l’on aime: le sport, la musique, la fête quoi! Le projet a aussi pour but de donner aux jeunes le goût de l’action collective et de l’engagement citoyen. » rapporte-t-il. La difficulté réside dans le fait que Paris se meut et l’atmosphère tend à changer le visage de certains arrondissements : « Belleville a un vrai esprit de village, un mélange de cultures et d’origines qui se côtoyaient en toute sérénité, puis cela s’est tendu au début des années 2000, notamment autour de l’insécurité vécue par les populations asiatiques. Très vite c’est le mouvement de gentrification de l’est parisien qui a pris le relais et qui reflue les populations plus anciennes, plus populaires, issues de l’immigration africaine notamment, vers la banlieue. Avec Belleville en Vrai on essaie de faire perdurer un esprit de communauté vivante, riche de sa diversité parmi ce qui reste de cette ancienne population tout en essayant de faire des ponts avec les nouvelles. Un regret toutefois, la difficulté de s’installer dans le quartier quand on y a grandi à cause de la flambée de l’immobilier. »  Côté financement, la mairie de Paris les soutient par le biais de subventions et ils ont réussi à collecter des dons par le crowdfunding.

IMG_3147

Quand Issa n’est pas en pleine organisation de cet événement, vous pourrez le croiser dans les petites rues du quartier, ou au  O’kartier, au So Like ou au Pizpasta « pour manger rapidement », chez Véro ou au Relais de Belleville « pour boire un verre » et au Poulet Braisé ou au Fleuve Rouge  « pour dîner! ».

Propos recueillis par Les P’tits Parisiens
Pour suivre l’actualité de Belleville En Vrai c’est par
Pour connaitre la programmation de l’événement c’est par ici

Leave us a Message