Portrait : Gaëlle Constantini

Portrait : Gaëlle Constantini

L’Atelier Gaëlle Constantini c’est la marque éponyme d’une créatrice délicate et engagée. Sensible au commerce équitable et soucieuse de l’environnement, elle met ses principes au service de la mode. Des pièces désirables et uniques dont la production est totalement éthique: voilà ce que nous propose Gaëlle. Elle enchaîne les projets et fait partie des femmes qui ne se démontent jamais. Focus sur une parisienne déterminée.

Bonjour Gaëlle ! Peux-tu te présenter en quelques mots? 

Je suis née dans la banlieue parisienne puis j’ai grandi entre Marseille et Aix en Provence avant de remonter sur Paris à 26 ans, un BTS commerce et une formation de styliste modéliste en poche. Après avoir travaillé dans le monde de la nuit, en 2009 j’ai créé ma première marque éponyme éco-responsable. Je crée à ce moment-là mes premiers modèles à base de vêtements vintage recyclés et gagne le concours Jeune Créateur WHOʼS NEXT en septembre 2010 et en 2014. Puis je me suis lancée dans la folle aventure Pimp My Shoes. Maintenant j’ai l’atelier Gaëlle Constantini où je crée une ligne de vêtements 100% responsable.

L’atelier Gaëlle Constantini semble avoir un fer de relance : le recyclage. Comment as-tu eu cette idée ?

En effet la protection de la planète est primordiale à mes yeux. Concernant ma ligne de vêtements, c’est uniquement du recyclage et pour les accessoires je reverse 1€ par paire vendue a l’association  Sauvons la Forêt. Je ne pouvais pas dissocier mes deux passions, j’ai donc trouvé des moyens de les faire interagir en recyclant et en reversant !

_dsf1600

Comment sélectionnes-tu chacune de ces pièces ?

Je pars d’une colorimétrie et d’un mood board que je veux faire vivre comme tous les designers je pense ! Mes pièces sont chinées en friperie, antiquité, brocante… Et je porte un soin particulier dans la sélection des matières.

_dsf1587
Chaque pièce est donc totalement unique ?

La pièce est unique dans le tissu mais le modèle reste le même !

Ça semble être un travail d’orfèvre ! En moyenne combien de temps te faut il pour customiser / recycler un vêtement ?

Un travail très long effectivement ! En moyenne 35 heures par pièce, ce qui m’a obligée à repenser ma production et c’est pour cette raison que la prochaine collection ne sortira qu’à l’été 2017…

Ce qui est encore plus étonnant ce sont les Accessoires Gaëlle Constantini pour chaussures. Tu nous expliques ? 

L’idée de mes bijoux est venue d‘une réflexion sur notre manière de voyager, notamment l’empreinte carbone engendrée par le poids de nos bagages, et sur l’arrivée sur le marché de milliers de paires de chaussures de mauvaise qualité fabriquée industriellement au détriment des employés des usines et de la nature. Les accessoires ont donc la fonction de vous alléger durant vos voyages en emportant avec vous une seule paire de chaussures, de recycler vos anciennes paires et de réduire notre consommation excessive de produits bon marché !

_dsf1575

Si tu devais choisir la pièce favorite de ton shop, laquelle serait-ce ? 

J’irais vers la combinaison incrustée de strass Swarovski !

Et pour les accessoires?

Le modèle Lisa vert et bleu ciel !

La couture a-t-elle toujours été une passion ?

La création surtout, de n’importe quoi d‘ailleurs.

_dsf1586

Que trouve-t-on dans ton dressing ?

Les anciens vêtements de ma mère !! Mon père travaillait chez Nina Ricci et ma mère possédait des pièces sublimes que je me suis évidemment empressée de lui emprunter !

Quelles sont tes inspirations mode ?

Cristobal Balenciaga pour son génie de la coupe et Josep Font le directeur créatif Delpozo.

Des projets un peu secrets (ou pas) à nous confier ?

Pour le moment je me concentre sur l’aspect « business » de mon projet. Il a fallu pour cela refuser des projets afin de grandir sereinement sans être dépassé par l’urgence.

_dsf1592
Que représente Paris pour toi ?

Ma ville d’amour mais je la trouve vieillissante… Elle manque de souffle créatif, éco-participatif, d’engagement culturel fort et d’innovation Verte. C’est très dommage !

Quelques spots où boire un verre et dîner à nous conseiller ?

L’hôtel grand amour, La brasserie Barbès & La Mano.

On peut te souhaiter quoi pour le futur ?

La paix dans le monde définitivement !



Propos recueillis par Les P’tits Parisiens

Pour vous procurer quelques pièces Gaëlle Constantini, c’est par ici.

Pour suivre l’actualité de la marque, n’hésitez pas à la suivre sur instagram.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*