Caterina Murino & sa marque de bijoux éponyme.

_DSF9565

Mercredi après-midi, Paris 6ème, c’est à la Galerie Charraudeau que nous rencontrons la talentueuse Caterina Murino. Comédienne, mannequin et maintenant créatrice en haute joaillerie, elle multiplie les talents. Caterina Murino Jewellery, sa marque, est d’une poésie sans égal. Et si elle exposera dès le 15 janvier prochain ses précieuses créations, c’est avec douceur qu’elle a accepté de nous conter son parcours.

_DSF9564

C’est en Sardaigne que Caterina est née, son île préférée sur terre. Si enfant, elle s’imagine médecin, son destin en décidera autrement. Quand elle arrive cinquième au concours de Miss Italie, elle ne se voit pas rester sur les bancs de l’école. C’est son sac sur le dos qu’elle quitte son île pour rejoindre Milan: « J‘ai dit à ma mère que je restais un mois pour voir si je pouvais décrocher un contrat, c’était en 1997, je ne suis plus jamais rentrée !« . Elle enchaîne les contrats dans le mannequinat et fera pas moins de vingt-cinq pubs en deux ans. En 2003, elle joue dans l’Enquête Corse ce qui lui permettra d’affirmer son statut d’actrice en France et jette à cette occasion son dévolu sur la France. « J’ai finalement fait toute ma carrière en France »  puisqu’à la suite de ce film elle cumulera les rôles aux côtés de nombreux acteurs comme Jean Dujardin.

_DSF9545
_DSF9534
_DSF9554

« Pour chaque pierre, il y a une fascination car elle est extrêmement riche d’énergie et c’est cette énergie qui a fait que l’homme a eu besoin de la conquérir. Au-delà de la beauté extérieure et superficielle d’une pierre, j’ai essayé de comprendre l’histoire derrière » commente Caterina, gémologue de formation. Mais comment a-t-elle eu envie de créer sa propre marque? « Je vivais en Chine et je connaissais un monsieur qui faisait les bijoux pour Victoria Casal, une boutique Place Vendôme. Je lui ai demandé s’il ne connaissait pas un magasin où je pourrais être vendeuse… Et il m’a conseillé de plutôt faire ma propre ligne. » Sceptique dans un premier temps, car elle ne s’imaginait pas créer, cet ami lui demande pendant six mois de rassembler toutes les photos de bijoux qui lui plaisent. « Je l’ai fait et j’ai tout envoyé à son équipe. Ils m’ont créé mon univers… Quand je l’ai vu, j’ai adoré et il m’a ouvert la voie« . Elle rentre à Paris pour poursuivre ce nouveau rêve. Au détour d’une recherche internet, elle ouvre le Wikipédia de la Sardaigne et tombe sur la pivoine de la même couleur que la jade lavande, de sa première collection. « Une larme est tombée et je me suis dit que j’ai dû faire le tour du monde pour finalement retourner à mes racines… » nous dit-elle en esquissant un large sourire. À ce moment-là, elle décide de créer une partie en Sardaigne et raconter l’histoire de ce petit bout de paradis. Caterina veut aider à sa façon: « La technique du filigrane fait partie intégrante de ma culture et il y a vingt ans on avait quatre cents ouvriers qui travaillaient cette technique, aujourd’hui ils sont neufs… » Toutes les femmes Sardes portent leurs bijoux en filigrane et elle s’est donnée pour mission de la faire connaitre dans le monde entier, ce qui donnerait envie aux gens d’aller en Sardaigne les acheter et faire vivre ce savoir-faire. « Ça fait énormément de temps que je travaille dans les bijoux, je suis égérie de plusieurs marques, je voyage beaucoup et j’ai regardé beaucoup de vitrines de bijouteries dans le monde, je suis abonnée à tous les magazines de bijoux… donc je connais un peu » nous confie-t-elle modestement.
L’artisanat, c’est tout ce que veut Caterina en s’inspirant du savoir-faire de plusieurs générations de faiseurs de bijoux.

_DSF9540
_DSF9553

Caterina a plus d’une corde a son arc. En effet en plus de vouloir coudre en fil d’or, elle met un point d’honneur à aider les autres et notamment l’Afrique. Elle est l’ambassadrice de l’AMREF Flying Doctors, première ONG africaine de santé publique, depuis 2006. Très engagée aux côtés de cette grande association, elle s’est rendue plusieurs fois en Afrique pour remercier les bénévoles et employés africains de l’ONG, visiter les programmes et consacrer du temps aux enfants, aux mamans et aux personnes vulnérables soignés par cette association. En France et en Italie, Caterina n’hésite pas à s’impliquer et à prêter son image pour relayer les campagnes et plaidoyer en faveur de l’organisation humanitaire. Aujourd’hui, elle est notamment l’une des marraines et porte-paroles de la campagne internationale « Stand Up For African Mother« , qui vise à former 15.000 sages-femmes africaines d’ici à fin 2018 pour lutter contre la mortalité maternelle en Afrique. Depuis son lancement, plus de 8000 sages-femmes ont déjà été formées dans neuf pays d’Afrique subsaharienne !

_DSF9558

« Il y a une histoire derrière chaque bijou et si vous souhaitez acheter un bijou il faut me contacter directement via mon site pour que je puisse vous raconter mon univers, ma terre. » Faites comme Elsa Zylberstein, craquez et arborez sans limite ses parfaits bijoux.

Soyez au rendez-vous du 15 au 28 janvier 2017 pour découvrir ses créations lors de son exposition «Caterina Murino Jewellery» à la galerie Charraudeau, en plein cœur de Paris. Elle exposera sa collection en regard croisé avec Line Vautrin, un voyage entre transparence et réflexions à travers les jeux de matières.

_DSF9516
Propos recueillis par Louisa Marteau-Rehaz
Photos pour Les P’tits Parisiens : Milot Bernadin
Pour suivre son actualité, c’est ici.
[box]Exposition Caterina Murino Jewellery
Galerie Benoit Charraudeau
4 rue Bonaparte
75006 Paris [/box]

Leave us a Message