Le Café Moco : un coffee shop healthy

Processed with Snapseed.

Boulevard Voltaire. Les effluves de café s’évaporent d’un lieu tout nouveau mais aussi tout beau: le Café Moco. Des passants s’attablent à l’intérieur et Julie, la cuisinière, leur prépare de quoi se sustenter. On s’empresse d’y entrer à notre tour afin de rencontrer les deux propriétaires, Mathieu et Stanislas.

Processed with Snapseed.

Ces deux parisiens se sont rencontrés il y a deux ans et demi. Amis puis associés, ils ont dans un premier temps lancé leur premier établissement, Les maitres barbiers perruquiers dans le 17ème arrondissement de Paris. Fort de son succès, les garçons décident d’en ouvrir d’autres pour en détenir cinq aujourd’hui.
Mais n’ayant pas dit leur dernier mot, une nouvelle envie s’est greffée à leur vie: et s’ils ouvraient un coffee shop ? Mathieu lance le pari et Stanislas, qui a vécu sept ans à Londres où ce genre d’endroits a fait ses preuves, le relève avec lui. « Ça fait plusieurs années qu’on travaille à droite à gauche et de plus en plus de personnes sont comme nous et travaillent dans les cafés. Alors ça nous a poussé à créer ce genre de lieu » nous expliquent-t-ils. Résultat: naissance d’un lieu qui donne envie d’être sans bureau fixe pour y poser son ordi tout l’après-midi.

Processed with Snapseed.
Processed with Snapseed.

Pour ce café, c’est cette fois  dans le 11ème qu’ils posent leur bagage. « J’étais en cours aux Petits Champs, métro Rue des Boulets, et je trouvais que ce quartier bougeait pas mal. J’ai donc eu envie de m’y installer » déclare Mathieu. S’ils avaient décidé, dans un premier temps, de nommer cet endroit le Café Choco, c’est finalement le Café Moco qui a remporté les éloges de l’entourage. « On trouvait ça mignon » assènent-ils en coeur. Côté carte, le fait maison est le parti pris de leur chef Julie rencontrée pendant l’aventure. « Tout le monde flippe de plus en plus des produits industriels. On souhaitait connaître nos produits par coeur, savoir ce qu’on allait vendre dans le moindre détail était une priorité« , explique Stanislas. Pour les boissons, c’est la même rengaine, rien d’industriel et toutes réalisées sur place. On a, par exemple, testé et totalement approuvé leur citronnade ! Le café est importé directement du Rwanda grâce au frère de Mathieu: « on travaille en famille ici!« . Concernant la décoration chaleureuse, c’est leurs amis de La chance, une maison d’édition de mobilier, qui ont aidé et ont apporté leur touche colorée. Ce n’est pas pour déplaire aux clients qui s’amourachent presque instantanément du lieu. Leur prochain projet? La terrasse! Et oui, leur nouvelle obstination est de nous permettre de profiter des rayons du soleil, été comme hiver, sur le boulevard Voltaire.

img_4308

img_4307A notre fameuse question « Que représente Paris Pour vous? », Mathieu s’empresse de nous affirmer que pour lui « Paris c’est la vie. » Quant à Stanislas il se verrait plutôt partir ailleurs, pour ouvrir, pourquoi pas, d’autres adresses hors de notre ville lumière.
Quand ils ne sont pas au Café Moco, ils aiment prendre un verre à  l’hôtel Pigalle ou alors diner au Bistrot H ou chez Roger la Grenouille.

Processed with Snapseed.

Propos recueillis par Louisa Marteau-Rehaz

Pour suivre l’actualité de ce coffee shop, c’est par ici.

[box]Café Moco
Du lundi au vendredi de 8h à 18h et le week-end jusqu’à 19h
177 Boulevard Voltaire
75011 Paris
Contact :+ 33 6 48 52 17 15[/box]

Leave us a Message