Fantine et Simon, du love en street-art.

Fantine et Simon, du love en street-art.

Il est de ces couples dont l’amour se ressent à des milliers de kilomètres. Des couples qui nous donnent envie d’aimer mais surtout d’être aimés. Fantine et Simon sont de ceux là. Leur bonheur rayonne et cela se perçoit dans leur travail. Ces parisiens d’adoption ont monté un projet de street-art qui porte leurs noms. Une aventure qu’ils considèrent comme une empreinte de leur histoire d’amour. Des mots posés délicatement sur le macadam au gré de leurs envies. De l’amour à ramasser. « Cette aventure nous stimule beaucoup et se compose au jour le jour autour d’une volonté de partager nos dessins ou de mystérieuses inscriptions dans Paris » nous explique Fantine, avant d’ajouter « nous l’appelons pour rire  le « Love Project » car il y a vraiment cette idée d’amour en fil conducteur derrière. Il y a plusieurs niveaux de lecture dans la vie, à travers ce projet nous proposons un peu le notre ».

fantineetsimon-delamour

C’est en arrivant à Paris que le cœur de Fantine s’amourache du street-art, une révélation déterminante pour son avenir dans cette ville. Pour elle, qui aime tant les mots, il était évident d’apposer sa signature sur l’asphalte. Et puis Simon l’a rejointe dans cet univers. L’idée leur est donc venue naturellement: « Pour notre projet tout est parti d’une envie spontanée de faire la part belle aux mots, eux qui sont à la base de tout et qui ont un pouvoir incroyable ; destructeurs comme réparateurs, mais aussi enchanteurs !  » nous confient-ils. Ces phrases poétiques et féériques sont une sorte de panacée, un peu d’amour balancé en plein cœur. « Plusieurs personnes nous l’ont témoigné, comme Carrie-Anne de French is Beautiful qui est tombée sur « De l’imagination… » au cours d’une promenade décisive pour obtenir sa carte de séjour ! Cette idée nous touche et en soit nous inspire beaucoup, c’est donc une énergie en mouvement, un transfert de bonnes ondes entre vous et nous. » ajoutent-ils, fiers et motivés.

fantineetsimon-extraordinaire

C’est dans leur petit appartement qu’ils ont commencé à créer des pochoirs. Un système créatif qui leur octroie la possibilité de réaliser toutes sortes de phrases. Et si à la base Fantine imaginait les dessins et Simon les réalisait, au fil du temps leurs envies se sont entremêlées pour finalement accorder leurs qualités et produire le projet ensemble, de l’imagination à la conception. « L’aventure que nous créons ensemble est vivante, elle change, évolue; elle est née d’une extraordinaire complicité que nous souhaitons libre de développer en ricochets de rêves ou en association d’idées » nous confie alors Simon. Quand on les questionne au sujet des trottoirs choisis, ils nous répondent le sourire au coin des yeux: « Pour les lieux c’est une attention de chaque instant, on se déplace à vélos dans Paris, on regarde, on se questionne, en général on aime trouver un petit endroit caché qui se révèle aux passants observateurs même si parfois c’est un peu plus visible. » Quand le passant s’arrête, smartphone à la main c’est le selfeet assuré ! Si Paris semble leur convenir comme terrain de jeux, ils sont en ce moment-même sur les routes afin de déposer leurs créations dans d’autres villes européennes. Un joli dessein à l’image de leur ambition.
fantineetsimon-4

Pour un premier projet à deux c’est une totale réussite ! Nous avons hâte d’être en septembre afin de découvrir l’intégralité de celui-ci sur tous ces bouts de trottoirs parisiens qu’ils se sont appropriés. Que représente Paris pour eux? C’est simple, une ville mystérieuse. En effet Fantine s’explique: « Paris est une très belle ville chargée d’histoire et de mystères. On aime le fait qu’elle ne se donne pas au premier regard et qu’il y ait vraiment plusieurs Paris dans Paris, c’est un peu une poupée russe qui possède petits et grands dédales… Il est facile de mal la connaître mais aussi de se l’approprier; à chacun son Paris ! ». Et puis furtivement, ils nous rappellent que Paris évoque surtout le début de leur histoire d’amour…

fantineetsimon-tigre

Quand ils ne sont pas en train de créer, on peut retrouver Fantine et Simon en train de diner et rire chez Tannat ou chez Marcel ou en train de déguster un bon croissant Chez Manon. Mais ce qu’ils préfèrent en tant que vrais parisiens, ce sont les apéros sauvages sur le Canal St Martin !

Propos recueillis par Les P’tits Parisiens

Photos : Martin Condomines

Si vous désirez suivre leurs aventures c’est par ici et aussi par .

Si jamais vous croisez un de ces dessins, n’hésitez pas à leur envoyer une photo de vos pieds sur fantineetsimon@gmail.com !

 

One Comment

  1. Pingback: 365 jours. – Les P'tits Parisiens

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*